Immobilier : quelles régions performent ce premier semestre ?

14 septembre 2018

CBRE partage avec vous les chiffres et les tendances émergentes de l’immobilier d’entreprise en régions, caractérisés cette année, par l’attrait global des métropoles régionales.

Bien-être

La demande placée dans les douze plus grandes villes en région est dans la continuité de l’année 2017, avec des résultats positifs. Cet attrait relatif aux grandes métropoles se distingue particulièrement à Lille, un marché porté par les PME. Citons également Bordeaux qui présente un marché tendu en raison d’une forte hausse de la demande placée, insuffisamment anticipée. Son voisin toulousain est davantage porté par de grandes transactions liés au secteur de l’aéronautique (environ un tiers de la demande placée) mais aussi par le spatial, le numérique ou encore la Recherche. Enfin, Lyon se démarque également puisque la capitale des Gaules affiche un nombre de transactions en croissance depuis trois ans, la barre record des 300 transactions pourrait ainsi être atteint d’ici la fin de l’année.

Confiance dans les régions et perspectives favorables

Un marché locatif porteur, des taux de vacance maîtrisés et la stabilisation des taux favorisent les transactions. Les signaux sont au vert sur l’ensemble des marchés régionaux. Malgré la dynamique de la demande placée, celle-ci est contrainte par le manque d’offre de qualité. Avec de tels résultats, CBRE anticipe des perspectives positives avec une demande placée qui devrait atteindre, voire dépasser, le niveau record de 1.5 millions de m² enregistré en 2017. On note aussi de très importantes opérations se profiler au second semestre.


Pour en savoir plus rendez-vous sur news.cbre.fr

Stanislas LEBORGNE

Directeur exécutif

Mot-clés : ,

Toute l'information régionale relative à l'immobilier d'entreprise

Analyse du marché immobilier et urbanisme en Midi-Pyrénées - Conseils immobiliers juridiques et fiscaux - Veille sur l'aménagement d’espace et bien-être au travail...